La Poule de Herve

 

Une poule couve. C’est la solution la plus pratique. Il suffit alors d’isoler la poule de ses congénères pour qu’elle puisse couver sans être dérangée. Sinon, les autres poules continueront de venir pondre dans le même nid, des œufs seront cassés, …

Si vous devez la déplacer (dans un clapier par exemple), attendez qu’elle tienne bien le nid depuis trois ou quatre jours et mettez-là en place la nuit tombée. Il faut absolument placer des œufs sous la poule pour qu’elle conserve son nouveau nid. Si on ne veut pas prendre de risques pour les œufs à couver, on place le premier jour des œufs en pierre. Les œufs que l’on souhaite voir éclore sont placés le soir suivant. Veillez surtout à adapter le nombre d’œufs aux capacités de la poule qui doit pouvoir tous les recouvrir de son corps (la poule perd des plumes au niveau du bréchet et la région devient plus vascularisée par les vaisseaux sanguins, c’est sa plaque chauffante).

Idéalement, on placera sous la poule des œufs pondus le même jour. Cela permet à tous les poussins de naître au même moment. Sinon, il peut y avoir un décalage de 24 à 48h entre la sortie du premier et du dernier poussin. La poule, une fois un certain nombre de poussins nés, devient impatiente et quitte le nid pour les alimenter. Du coup, elle abandonne le reste des œufs dont les poussins meurent de froid.

Aux alentours du 7ème jour, il est conseillé de mirer les œufs (voir plus loin) pour retirer les œufs non fécondés qui pourraient se briser fin d’incubation et souiller tout le nid.